Partager | Presse

español | français | português | english | italiano

Le Manchot de Magellan (Spheniscus Magellanicus)

Cet élégant oiseau au plumage noir sur le dos et blanc sur le ventre ne peut pas voler mais s’est admirablement adapté à la vie aquatique. Ses pattes sont déplacées vers l’arrière, ce qui les rend assez maladroites pour la marche, mais utiles à la nage. Son plumage est compact et il possède une épaisse couche de graisse sous-cutanée. Ses ailes ont la forme de nageoires. Tout cela lui permet de passer la plus grande partie de sa vie dans l’eau et de ne revenir sur la terre ferme que pendant la saison de reproduction ou de mue du plumage.

Le manchot de Magellan peut atteindre une longueur total de 70 cm et un poids maximum de 5,6kg. Son corps est fuselé, au squelette robuste et lourd, avec une cage thoracique spacieuse et un sternum développé.

La reproduction

Après un hiver passé sur les côtes brésiliennes, plus de 20000 couples de manchots de Magellan arrivent sur les côtes de Chubut à la mi-septembre pour s’y reproduire. Les premiers arrivés sont les mâles. Ils parviennent sur les côtes quelques jours avant leur partenaire stable (ils sont monogames) et ils commencent à nettoyer le même nid qu’ils ont utilisé l’année précédente. Ils se reposent et attendent alors l’arrivée de leur partenaire dans les prochains jours.
La ponte des œufs survient vers la fin du mois de septembre, et chaque femelle pond normalement deux œufs, avec un intervalle de 4 jours entre chacun des œufs. Après quarante jours d’incubation, en novembre, naissent les poussins. Ils ont une faim de loup et les parents doivent se relayer pour aller à la plage chercher des aliments.

Le régime

on régime est varié et dépend de l’abondance des proies. Il inclut des petits poissons comme l’anchois ou le pejerrey, mais il n‘est pas rare de le voir manger des calmars, des poulpes ainsi que divers crustacés.

Le plumage

Une visite en novembre ou décembre à Cabo Dos Bahías ou à Punta Tombo permet de distinguer trois génération d’oiseaux: les poussins venant de naître sont encore dans le nid, recouvert d’un duvet gris et doux; les parents ont un plumage blanc et noir bien contrasté et le soignent jalousement; les jeunes ou poussins de l’année précédente ont le corps recouvert de vraies plumes, mais grises. Ce sont eux qui reviennent sur la côte pour muer. Ils doivent rester un mois sur la terre ferme, affamés, en attendant que leur plumage adulte soit prêt et imperméable.

La mortalité

Actuellement il existe trois causes principales de mortalité des adultes par l’homme: les marées noires, le déversement de pétrole dans la mer en provenance des eaux de lavage des citernes des bateaux et la capture accidentelle de manchots dans les filets de pêche. Des études récentes ont démontrés qu’au moins 10% des oiseaux meurent pendant leur migration, englués dans des couches de pétrole, et que 6% d’entres eux sont capturés dans des filets de pêche.


Un animal très casanier

Ficha técnica del Spheniscus magellanicus

Nom scientifique: Spheniscus magellanicus
Nom vulgaire: Manchot de Magellan
Taille moyenne: 44 cm
Poids moyen: approximativement 4 kg.
Velocidad de buceo alcanzan los 45 km/h
Alimentation: poisson et calmar
Prédateurs: le skua, le goéland dominicain, le goéland austral, la colombe antarctique, le pétrel géant, et le renard andin sont considérés comme des prédateurs naturels du manchot car ils s’alimentent de ses oeufs ou de ses poussins; l’homme et le pétrole sont aussi considérés comme des prédateurs.
Hábitat Plages et côtes rocheuses.

Sources d’information:

  1. Tell, G.; Izaguirre, I.y Quintana, R.: Flora y Fauna Patagónicas, Editions Caleuche, 1997.
  2. Oliva, G.: Aves Patagónicas, Unidad Académica de Río Gallegos, 1993
  3. Narosky, T. y Yzurieta, D.: Guía para la identificación de las aves de Argentina y Uruguay.
  4. Site Web Animal Diversity Web de l’University of Michigan Museum of Zoology.
  5. Direction de la Faune et de la Flore Sylvestre du Gouvernement de Chubut.